People who make the difference
© Kristin Sander

ASA-Photo-Stories 2016

Mise en concours pour le thème de l’année ASA «liberté de mouvement»

La liberté de mouvement est le thème de l'année ASA 2016. Cette notion décrit la possibilité de décider librement comment on change sa propre position, que ce soit à l'intérieur d'un tissu social ou de coordonnées géographiques. Or, cette liberté est plus ou moins réduite : notre monde est marqué par des barrières et des limites, celles-ci agissant au niveau national et international. Tous les êtres humains ne bénéficient pas de la même façon du droit à la mobilité géographique et sociale. Les restrictions s'expriment sous forme de divers obstacles politiques, sociaux et bureaucratiques.

Ce sont surtout les gens qui vivent dans les pays de sud qui bien souvent subissent des restrictions de leur liberté de voyagée et migrée, ces restrictions pouvant à peine être surmontées. Pour cette raison, la nationalité constitue une catégorie très puissante lorsque l'on aborde la question de la liberté de mouvement. Elle s'inscrit cependant dans un ensemble de facteurs susceptibles de réduire la mobilité des êtres humains. Ainsi des ressources économiques, la santé, le genre, l'éducation/la formation, des handicaps physiques ou mentaux et des réalités structurelles ont également une influence sur le degré de liberté de mouvement d'une personne.
 
En choisissant la liberté de mouvement comme thème de l'année ASA, le réseau ASA souhaite traiter des questions de l’ordre global et local liées à la migration, à l'inégalité sociale et à l'inclusion, et examiner la question de la mobilité par rapport à des privilèges différents. Quelle est l'origine de restrictions en termes de liberté de mouvement? Comment se présentent des discriminations et des obstacles au niveau de la mobilité de gens? Comment gérer des asymétries établies et une montée des inégalités ?

Prose, courts métrages, photos: de nombreuses formules sont possibles

Dans le contexte d'évènements actuels et d'expériences personnelles, le programme ASA souhaite vous inviter à réfléchir de manière critique sur la question de la liberté de mouvement, et à éclairer les différents aspects de cette question.

Les membres du réseau ASA peuvent participer aux trois catégories suivantes :

·         prose/poésie

·         photographie (accompagnée d'un texte)

·         court métrage (max. 3 min)

Date limite : 1er mars 2016

Les ASA-Photo-Stories se proposent d'engager une réflexion critique sur le pouvoir de photos/d'images et de la langue. Réfléchissez à la relation que vous entretenez personnellement avec des structures de domination globales, des stéréotypes et des comportements/des opinions racistes dans des photos et des textes, tout en gardant à l'esprit les questions suivantes: quels sont les moments et les motifs que vous souhaitez fixer sur des photos/des images et dans des textes, et que racontent-elles/ils? Quelle perspective adoptez-vous pour faire votre récit? Les gens que vous photographiez ou dont vous parlez sont-ils d'accord avec ça? Si vous souhaitez avoir d'autres suggestions et obtenir un soutien, vous pouvez également consulter les sites Internet relatifs au Code of Conduct on Images and Messages au sein d'organisations opérant dans le domaine de la politique du développement dans Wiki ASA.

Les contributions que vous envoyez sont examinées par un jury interdisciplinaire, réunissant des gens provenant des domaines de l'art, de la politique du développement et de la formation politique. Les membres du jury vont rédiger de brefs commentaires sur chaque contribution, commentaires que vous recevez à titre de retour d'information, accompagnés d'un certificat.

Ensuite, les photos, les textes et les films choisis seront présentés lors de l'assemblée annuelle ASA-Open au mois de mai 2016 dans le cadre d'une exposition. Lors de cet évènement, le réseau ASA choisit les Photo-stories les plus intéressantes et les plus impressionnantes. Les lauréats/les lauréates se voient remettre un prix.

Les ASA-Photo-Stories se conçoivent comme une activité d'apprentissage global

Avec la participation aux ASA-Photo-Stories, vous avez en outre la possibilité de mettre en œuvre votre activité apprentissage global (AGL). À cette fin, vous envoyez au préalable le document AGL-Ideenskizze [esquisse d'idées AGL] à NiNa Reichert (nina.reichert@engagement-global.de), et ensuite vous participez tout à fait normalement à la mise au concours. Vous trouverez également des informations sur AGL et tous les documents AGL dans Wiki ASA.

Nous sommes impatients de recevoir vos contributions!

Papiers

Appel de soumissions

Formulaire des soumissions

Critères formels

Code of Conduct check-list

Déclaration des droits à l'image